Prochaines épreuves en Deux-Sèvres

Le 6 mars à Châtillon-sur-Thouet : 2/3/J/PCO et PCO/PC..... Le 26 mars à Saint Léger de la Martinière (BMX) : trophée des Newbies..... Le 27 mars à Saint Léger de la Martinière (BMX) : challenge régional (toutes catégories)..... Le 3 avril à Chauray : rencontre écoles de vélo.....

Stage cadets de février

Le comité départemental organise un stage le mardi 23 février 2015 de 10h30 à 17h00 au siège de la Pédale St Florentaise, 13 rue Louis Braille Ecole Pasteur 79000 NIORT

Ce stage est ouvert au cadets et juniors
les inscription sont à me renvoyer par mail fmainguenaud@gmail.com

Organisation de la journée :
10H30 accueil + formation (a déterminer)
11H45  repas  (chaque personne emmène son repas)
12H30  réunion programme course cd79  cadet et juniors
13H30  sortie vélo (entre 2h30 et 3h00 avec spécifique clm par équipe)
17H00  Débriefing et fin de stage

Je reste à votre disposition
Pour info, un autre stage aura lieu en avril (route et piste) ouvert au minimes cadets et juniors

Sportivement

Frédéric MAINGUENAUD
 

Tour des Deux-Sèvres 2016

Le 12 juillet prochain, vingt équipes de six coureurs seront aux ordres du président de l'organisation du Tour des Deux-Sèvres, Jacky Robin. Vingt formations invitées par la vingt-et-unième, un peu spéciale celle-ci, mais qui a la particularité de rassembler elle… six communes ! Car nul n'est censé ignorer qu'Argentonnay maintenant est une toute nouvelle entité après la fusion d'Argenton-les-Vallées, le Breuil-sous-Argenton, La Chapelle-Gaudin, Moutiers-sous-Argenton, La Coudre et Ulcot. Le nouveau berceau communal aura donc droit à un baptême très médiatique.
Profiléo- La Deux-Sévrienne une " première "
Argentonnay (géographiquement la ligne de départ et d'arrivée sera tracée à - anciennement - Argenton-les-Vallées) sera donc la capitale vélo de ce 12 juillet, autant pour les garçons (un 28,8 km par équipes) que pour les filles, un peloton de 75 unités minimum étant attendu pour une « élite dames nationale » en parallèle.
Il s'agit d'une « première » qui rajoute aux atours du Tour (départ en début d'après-midi pour 105, 100 km), et qui portera le nom de « Profiléo - La Deux-Sévrienne ».
L'entreprise bressuiraise accueillait hier ce tour d'horizon qui dévoilait les contours de l'épreuve. Le 13 juillet, on sait ainsi que le peloton sera à Saint-Varent d'où il partira pour une étape de 144 km et arrivera à Saint-Loup-Lamairé. Le lendemain, sous les flonflons et lampions de la fête nationale, la caravane se transportera à Arçais pour un retour à Saint-Varent et un périple de 166 km !
Cap sur le sud le dernier vendredi avec une journée partagée en deux : un contre-la-montre individuel au départ de François (10,900 km), et ensuite une dernière « remontée » sur Couture-d'Argenson (98,800 km).
Au total, 448 km seront parcourus en quatre jours (avec une incursion en Vendée, terre de cyclisme). Largement de quoi trouver un digne successeur à Pijourlet, qui l'avait emporté au final la saison dernière avec 14'' d'avance sur Mitxelena et Madouas.

NR du 04/02/2016
 

AG du Comité Régional à Bressuire : "Cap sur la grande région"

Michel Chavanel accompagné de Jean-Serge Grand (Limousin) et Yannick Pouey (Aquitaine)
dans le cadre du passage à la grande région prévu début 2017.

L'assemblée générale du comité régional de cyclisme tenue dimanche matin dans les locaux de Bocapôle avait un petit goût de dernier acte pour Michel Chavanel, le président picto-charentais. Entouré de ses homologues du Limousin et de l'Aquitaine, ils ont bien évidemment abordé le sujet épineux de la future grande région officielle politiquement, mais encore en travaux sur le plan sportif.
Dur à mettre en œuvre
« Il y a un très gros travail à faire, et ça va être dur et compliqué à mettre en œuvre, mais on va y arriver, a indiqué Michel Chavanel (67 ans) qui, comme ses deux partenaires, ne briguera pas de poste dans cette nouvelle entité. Le territoire va être très étendu, mais entre gens de bonne volonté ça va aller, même si les clubs sont aujourd'hui dans l'expectative. Bordeaux est pressenti pour en être le siège, mais ce n'est qu'une proposition. Pour ce qui est du Poitou-Charentes, on n'a pas à se plaindre de notre saison 2015 (voir ci-dessous). Le nombre d'organisations va même augmenter, ce qui veut dire que notre région actuelle a un label d'organisation reconnu par la fédération. »
Une qualité des courses qui, on l'espère, ne subira pas cette modification structurelle avec des Tours phares dans chacune des trois entités qui, un jour, ne feront peut-être plus qu'un eux aussi ? La question mérite réflexion et sera certainement sujette à bon nombre de réunions préparatoires. En attendant, le Poitou-Charentes se porte très bien et a le mérite de pouvoir dresser un bilan globalement positif.
En chiffres
> Finances. Le budget de l'ordre de 290.000 € se porte très bien et affiche même un léger excédent de 10.000 € après un exercice précédent de - 5.000 €. C'est ce que l'on appelle une bonne gestion. « C'est impeccable, » a sobrement commenté Michel Chavanel.
> Licenciés. Au nombre de 3.251, il y a un léger recul (-73) avec un pourcentage de féminine (9 %) lui aussi en légère baisse.
> Clubs. Ils sont au nombre de 78 sur le Poitou-Charentes.
> Organisations. Il y a eu 450 épreuves (+14) en 2015, mais il y en aura encore plus sur 2016 avec plus de 500 compétitions au programme, dont quatorze nationales avec au menu le championnat de France de l'Avenir à Civaux et le Trophée de France du jeune cycliste à Rochefort.
 
NR du 25/01/2015
 

Tom Mainguenaud en salle d'attente nationale


 Tom Mainguenaud a remporté jeudi à Brion sa septième victoire de la saison. -  Tom Mainguenaud a remporté jeudi à Brion sa septième victoire de la saison.
  Tom Mainguenaud a remporté jeudi à Brion sa septième victoire de la saison.

Une nouvelle fois victorieux jeudi à Brion, le cadet de la Pédale Saint-Florentaise Tom Mainguenaud espère être sélectionné pour les championnats de France le week-end prochain à Besançon.
Il a fêté en quelque sorte la nouvelle année en avance. Jeudi dernier, à quelques heures du réveillon, le jeune sociétaire de la PSF a en effet remporté dans sa catégorie, celle des cadets, la 7e édition du cyclo-cross de Brion, près de Thouars (lire NR de samedi). Une course qu'il a maîtrisée de bout en bout pour s'imposer détaché devant le Creusois Jérémie Rambeau. Il signe là sa septième victoire de la saison hivernale et conquiert du même coup le titre départemental. Le tout premier, route et cyclo-cross confondus, pour le cadet 2e année de la PSF, vice-champion régional début décembre à Vivonne. « J'ai commencé par le BMX à Aiffres, souligne le jeune homme de 15 ans, lycéen en seconde à P.-Guérin à Niort. Je l'ai pratiqué jusqu'en minimes, participant à plusieurs championnats de France. Ca m'aide aujourd'hui à être plus agile et habile avec le vélo. »
Une place pour deux
C'est désormais l'épreuve nationale de cyclo-cross, le week-end prochain à Besançon, qu'il vise. « J'espère être sélectionné. Il reste une place. Ça se jouera entre Anthony Bregière (Entente 3 M) et moi », précise Tom, 52e mercredi de la 3e manche de la coupe de France à Flammanville (Normandie), une poignée de secondes devant son « concurrent » charentais-maritime. Thierry Gault, le CTR, fera son choix au regard du championnat interrégional qui s'est déroulé hier après-midi à Saint-Fraigne (Charente). Championnat de France ou pas, Tom se concentrera ensuite sur la saison sur route avec en ligne de mire les championnats de France de l'Avenir programmés cette année dans la Vienne, à Civaux. « Je sais que ça sera difficile mais j'aimerais bien devenir professionnel », avoue le jeune homme, suivi de façon bienveillante par papa Frédéric, coureur « pro » au début des années 2000 dans les équipes Bonjour et Bouygues. « Je l'entraîne et le conseille mais je ne lui prends pas la tête, confie celui qui a participé au Tour d'Italie en 2001. Je le boosterai plus tard. Il faut que ça reste un plaisir. Il est courageux et généralement à l'écoute. Il sait que c'est pour lui. »
Les champions des Deux-Sèvres de cyclo-cross
Seniors 3e catégorie : Jérémy Béritault (VC Thouars).
Seniors pass'cyclisme : Steve Gaborit (VC Châtillon).
Espoirs : Théo Jeanneau (VC Thouars).
Juniors : Nathan Hervé (VC Châtillon).
Cadets : Tom Mainguenaud (Pédale Saint-Florentaise).

NR du 04/01/2016
 
 

Les Thouarsais puissance 8.


Le Vélo Club Thouarsais sera bien représenté dimanche aux championnats régionaux de cyclo-cross à Vivonne. De quoi faire la fierté du nouveau président Dominique Lardin (à gauche). - Le Vélo Club Thouarsais sera bien représenté dimanche aux championnats régionaux de cyclo-cross à Vivonne. De quoi faire la fierté du nouveau président Dominique Lardin (à gauche). - (Photo cor. NR, R.G.) 
Le Vélo Club Thouarsais sera bien représenté dimanche aux championnats régionaux de cyclo-cross
à Vivonne. De quoi faire la fierté du nouveau président Dominique Lardin (à gauche).
- (Photo cor. NR, R.G.)

Depuis que la saison en « sous-bois » a débuté, les cyclo-crossmen thouarsais ont décroché quatre succès grâce à Baptiste Denis, Théo Jeanneau et Gaël Gauthier qui s'est imposé à deux reprises. Ce dernier a fait équipe dimanche dernier à Tours avec son camarade de club lors du très renommé cyclo-cross à l'américaine (en relais). Le duo thouarsais s'est classé 8e et deuxième équipe amateur. Dans le même temps à Châtellerault, le minime Valentin Point a terminé second de sa catégorie. Il représentera d'ailleurs les meilleures chances thouarsaises de podium ce dimanche. « Les gars montrent le maillot l'hiver, c'est vraiment bien », félicite Dominique Lardin, le tout nouveau président du VCT qui a succédé dernièrement à Fabienne Despeignes et Éric Savarit à la tête du club thouarsais qui organisera le 31 décembre à Brion le championnat départemental de la discipline.

NR du 04/12/2015
 

La pente est plutôt difficile

Alain Gabard, le président du Comité 79 craint comme beaucoup l'arrivée de la fusion des Comités régionaux. - Alain Gabard, le président du Comité 79 craint comme beaucoup l'arrivée de la fusion des Comités régionaux. - (Photo NR, Henri Bonin)

Alain Gabard, le président du Comité 79 craint comme beaucoup l'arrivée de la fusion des Comités
régionaux. - (Photo NR, Henri Bonin)

L’augmentation du nombre de licenciés, des clubs et des organisations stables masquent mal un cyclisme d’élite qui a un mal fou à vivre par ici.

On ne va pas parler de morosité parce qu'il reste encore quelques jolis fleurons sur la couronne, mais le cyclisme deux-sévrien n'est vraiment pas ce qu'il a été et ce qu'il devrait sans doute être. Ci-dessous, le bilan du bilan présenté par le Comité départemental 79 qui vient de tenir son assemblée générale à Niort, par la voix de son président Alain Gabard, qui terminera sa quatrième année de mandat électif en 2016.
> Des cadets primés mais… punis. Principale satisfaction du Comité 79, les résultats des cadets aux interrégionaux. A nuancer cependant, car une équipe envoyée dans le Grand Sud-Ouest (GSO), ce sont 6 coureurs de bon niveau à trouver. Frédéric Mainguenaud part plutôt avec 4 ou 5 éléments qui tiennent la route. Comme le nombre des inscrits n'est pas réglementaire, il y a déjà des points-punis avant de démarrer ! De quoi aller se tourner vers le circuit plus proche des Pays de la Loire (trophée Madiot).
> Fusion des comités.« Ce n'est pourtant pas ce à quoi on doit s'attendre maintenant. Il faudra fréquenter le Sud-Ouest, explique M. Gabard. La prochaine fusion des régions va multiplier le coût des déplacements. Un dimanche parfois ne sera pas suffisant pour partir, revenir et faire la course… C'est un vrai problème. »
> Jaheny, une exception ! Il ne reste plus qu'un seul coureur de 1re catégorie en Deux-Sèvres, Marc-Antoine Jaheny (Thouars) ! « C'est presque normal, tant on paie maintenant la disparition des équipes nationales de Bressuire et Deux-Sèvres Cyclisme. Les coureurs d'un bon niveau se dirigent obligatoirement, faute de structures ici, en Vendée, dans les deux Charentes et dans la Vienne. On a bien essayé de monter des dossiers, mais financièrement, on se rend compte que ce n'est pas possible. »
> Effectifs en hausse, mais… En trois ans, le CD 79 a gagné presque 100 licenciés pour passer désormais à 693. « Mais on a pris un virage sur le loisir, constate M. Gabard : le profil du coureur de maintenant a changé. Les nouveaux venus veulent trois-quatre courses par saison, pas plus. Alors qu'avant on estimait qu'une saison d'un coursier de haut niveau, c'était 30 à 35 rendez-vous. »
Au niveau des clubs, les Deux-Sèvres se comptent à 19 (et encore, il faudrait encourager les regroupements), 63 jours par an étant consacrés à l'organisation de courses. Des chiffres stables.
Lors de cette réunion, ont été décorés d'une médaille FFC de bronze, M. Daniel Bourdin (BMX Aiffres) ; argent, Mme Martine Noirau (Bressuire AC) ; or, Mme Nicole Bourdin (BMX Aiffres).
Christian Bonnin

NR du 24/11/2015
 
 
 

Mises à jour

Pour un accès direct à la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

























8/10/2015, L'épreuve de cyclo-cross prévue à Thouars le 20 décembre est annulée












 

Prochaine réunion CD79

Le vendredi 4 mars 2016
à 20h30
Salle des cyclos à Moncoutant
 
 

Vends vélo Kuota Korsa

Cadre  monobloc carbone avec fourche et pivot carbone (garantie fin 2017)
Taille S (jusqu'à 1.65 m)
Equipé Shimano 105
Roues et cassette neuves
Chaîne neuve
Vélo révisé (câbles et gaines changés)
Prix 1100 € à débattre
 
Mail : fmainguenaud@gmail.com  
 Port : 06.86.73.66.31
 

Les médaillés lors de l'assemblée générale 2015

Alain Gabard (président du comité départemental de cyclisme des Deux sèvres) et Michel Chavanel (président du comité régional de cyclisme Poitou-Charentes) ont remis à trois récipiendaires les médailles FFC de reconnaissance pour services rendus au sport cycliste.
Nicole Bourdin s'est vu remettre la médaille d'or, Martine Noirau la médaille d'argent et Daniel Bourdin la médaille de bronze.
Le CD79 leur adresse toutes ses félicitations.
 
 

Le P'ti TPC à La Crèche

 

P'ti Tour Poitou-Charentes

Les finalistes du P'ti TPC
  • Charly RABY (pupille)
  • Benjamin PASQUIER (benjamin)
  • Valentin MENARD (minime)
avec Arnaud GERARD le leader du TPC avant la cérémonie protocolaire lors de l'arrivée à La crèche.
 

Champions départementaux "route" 2015

 

Baptême du vélodrome de Bressuire

 
 
 
 

Aiffres : record de fréquentation sur la piste de bicross


Une discipline spectaculaire, très prisée sur Aiffres, qui a mobilisé ce dimanche une cinquantaine de bénévoles.
La piste de Pissardant, redessinée l’an dernier, a été très animée, pour la dernière compétition de BMX de la saison, organisée par le Bicross-club.

 Avec 237 pilotes de BMX, sans compter les 15 abandons pour raisons de santé, c'est inespéré. Cette finale régionale est l'une des plus importantes de la région. Frédéric Devautour, le président d'Aiffres Bicross-club. était aux anges ce week-end, marquée par la 9e et dernière manche de la saison de bicross, avant l'arrivée prochaine de l'hiver. C'est sans doute pour cette raison que de nombreux coureurs du Poitou-Charentes sont venus en découdre, dimanche dernier sur la piste de Pissardant, ainsi qu'une trentaine de coureurs de Loire-Atlantique, Vendée et du Maine et Loire.
" La meilleure piste de la région "
Mais c'est aussi pour sa piste de 370 m, redessinée l'an dernier, avec une ligne de départ très appréciée. « C'est la meilleure de la région, n'hésite pas à dire le responsable, et le départ, c'est 80 % de la course. Ça roule de plus en plus vite et ce dimanche, il y avait des pilotes nationaux qui sont venus courir ». Avec un tel niveau relevé de course, les dérapages ont été nombreux. « C'est la première année où l'on a autant de sorties de pistes ». A partir de 9 h 30, les épreuves se sont enchaînées les unes après les autres. Les pilotes s'engouffraient dans les couloirs de barrières avant d'accéder à la ligne de départ.
Dès que le premier passait la ligne d'arrivée, une autre course s'élançait sur la piste super roulante. Clément Provost, vice-président du club, animait les courses. Spécialiste des courses régionales, il va être speaker à l'indoor international de Saint-Etienne les 12 et 13 décembre prochains,  
Si les garçons deux-sèvriens ont souffert dans cette rencontre, les filles, en revanche, ont tiré leur épingle du jeu : dans la catégorie minimes, Léa Cornière (Saint-Léger de la Martinière) a été sacrée championne régionale, devant Mailys Phommarath, de Saint-Léger, qui a terminé 2e  ; Fanny Devautour, d'Aiffres (cadettes), a terminé 1e ; Candice Allier, de Niort (juniors + filles), a terminé 1e ; Benjamin Dufoyer, de Saint-Léger (homme +17), a fini 2e ; Alexis Calle, de Niort (cruisers), a décroché la 3e place. 
Contact : 06.74.95.61.68,
 ou bmxaiffres@laposte.net
 
NR du 12/10/2015

 

Photos du "stage piste"

 

Léa Cornier (Saint-Léger) championne régionale

Alexis Calle, du BMX club niortais remporte la catégorie Cruiser. - Alexis Calle, du BMX club niortais remporte la catégorie Cruiser. - (Photo cor. NR, Pierre Toucheteau) 
Alexis Calle, du BMX club niortais remporte la catégorie Cruiser. - (Photo cor. NR, Pierre Toucheteau)

Ce ne sont pas de moins de 237 coureurs qui ont participé hier à la 9e et dernière manche du challenge régional de bicross organisé par le club de Aiffres. Ce nombre de participants, qui constitue d'ailleurs un record pour la saison, s'explique aussi par la participation des clubs des Pays de la Loire comme Carquefou ou Champagné-les-Marais.
Dans ce contexte relevé, les clubs deux-sévriens ont souffert puisque seule Lea Cornier est parvenue à s'imposer dans la catégorie benjamines et minimes, profitant d'une erreur de Duranceau, sa rivale des Pays de la Loire lors de la finale.
A noter aussi que la jeune cycliste de St-Léger-de-la-Martinière décroche au passage la première place du challenge régionale. Chapeau !
Les classements
> 6 ans et moins : 1. Bert (Carquefou) ; 2. Retoré (St-Jean-d'Angely) ; 3. Rathier (Saintes). > Poussin : 1. Faure (St-Jean) ; 2. Alard (Cognac) ; 3. Billaud (Champagné). > Pupilles : Faure M. (St-Jean) ; 2. Mailier (Breillet) ; 3. Annereau (St-Jean). > Benjamins : 1. Mittard (Saintes) ; 2. Sayanté (Saintes) ; 3. Jaconpin (La Rochelle). > Benjamine, minimes filles : 1. Cornier (St-Léger de la Martinière) ; 2. Duranceau (Champagné) ; 3. Cornu (Champagné). > Minimes garçons : 1. Pennetier (Carquefou) ; 2. Vizeux (Saintes) ; 3. Martineau (Saintes). > Cadets : 1. Maiano (Saintes) ; 2. Pannetier (Saintes) ; 3. Vialle (Saintes). > Hommes 17 ans et plus : 1. Dubois (Fontenay-le-Comte) ; 2. Cornu (Chamapgné) ; 3. Meyre (Saintes).

NR du 09/11/2015

 

Le département récompense ses jeunes


Les lauréats de la saison 2015 réunis à Bressuire. - Les lauréats de la saison 2015 réunis à Bressuire. 
Les lauréats de la saison 2015 réunis à Bressuire.

Pendant toute la saison 2015, le comité départemental de cyclisme a organisé deux challenges pour les coureurs des différents clubs des Deux-Sèvres. Le premier était destiné aux écoles de cyclisme et comprenait trois épreuves destinées aux cinquante-sept jeunes de 7 à 14 ans licenciés dans les différents clubs. Le second, plus conséquent car disputé sur quatorze épreuves, était réservé à la catégorie pass cyclisme, autrement appelés les cyclos sportifs de la FFC qui étaient 81 à participer à ce challenge.
La saison étant achevée, le comité a procédé à la remise des récompenses pour les lauréats sur le site de Vélo-Cité, le partenaire de cette manifestation, à Bressuire. Face au succès rencontré pour cette édition 2015, ces challenges seront très probablement reconduits en 2016. De quoi motiver encore un peu plus nos représentants sur les routes.

NR du 10/11/2015
 

Coline Raby devance les garçons !

Coline RABY (PSF Niort) a remporté le 43ème Mini Tour Blancois dans l'Indre disputé sur 7  week-ends et composé de 9 épreuves entre le 30 août et le 17 octobre 2015, soit, 7 courses et 2 contre la montre. Ils étaient 35 engagés dont 4 filles. Coline a été tout de suite été partante lorsque son papa lui proposa courant août de l’engager à cette épreuve. Elle s'était fixée l'objectif de rapporter le maillot de la 1ère fille au classement général et le résultat final fut tout autre.
Lors de la 1ère journée à Lingé (36) elle prend de suite la tête du classement général en remportant le contre la montre le matin puis la course, au sprint, l'après-midi. Une semaine plus tard elle remporte l'étape de Le Blanc (36) avec 2 secondes d'avance et conforte ainsi le maillot bleu ciel de leader du classement général. De nouveau elle s'impose d'un boyau 8 jours plus tard à Sauzelles. Viendra ensuite Ruffec Le Château (36) ou elle terminera 2ème et sans changement au classement général. Egalement 2ème la semaine suivante sur l'épreuve de Bélâbre. Le classement aurait pu être chamboulé en sa faveur ou celle de ses adversaires à Martizay (36) pour ce second contre la montre, mais elle le remporte avec 3 secondes d'avance et enfonce le clou l'après-midi en remportant la course avec une seconde d'avance. Elle s’est présentée samedi dernier sur la ligne de départ à Concremiers avec 6 secondes d'avance et franchira la ligne en 2ème position et remporte ainsi le 43ème Mini Tour Blancois en catégorie benjamin, c’est-à-dire les 11 et 12 ans. Que du bonheur donc pour Coline qui a débuté le cyclisme l'an passé après s'être testée avec succès en athlétisme. Pour la petite anecdote, très récemment et pour le plus grand plaisir de Coline, c'est Manou MERLOT au nom de l'équipe professionnelle féminine "Poitou-Charentes-Futuroscope-86" qui a contacté Coline pour la féliciter et lui proposer de l'équiper sa saison prochaine en minimes...une jolie récompense et une belle histoire pour Coline qui aura 13 ans l’an prochain.
Vu son potentiel, nous sommes sûrs, que ce n’est que le début d’une toute jeune carrière qui annonce de nombreuses victoires.
Le CD79 lui adresse toutes ses félicitations.

Classement général : 1. Raby (La Pédale Saint-Florentaise Niort), 2. Dromain (UV Poitiers), 3. Thomas (UV Poitiers), 4. Bernard (US La Châtre), 5. Delhomme (C. Poitevin), 6. Bernuchon (V. Naintré), 7. Michaud (Indre Vélo Passion), 8. Depye (VC Blancois), 9. Gourdeau (UCC Vivonne), 10. Retailleau (UC Condat)...........

 

Des nouveaux locaux pour le BMX de Saint-Léger


Le club BMX de Saint-Léger espère accueillir d'ici un à deux ans une centaine de pilotes. - Le club BMX de Saint-Léger espère accueillir d'ici un à deux ans une centaine de pilotes. 
Le club BMX de Saint-Léger espère accueillir d'ici un à deux ans une centaine de pilotes.
Le club BMX de Saint-Léger-de-la-Martinière a inauguré ses nouveaux locaux, plus spacieux et confortables.

L'activité BMX est une des très dynamiques sections du foyer rural et regroupe cette année 60 coureurs. Une première piste avait été créée au Logis de Saint-Léger en 1984. « La commune a décidé d'investir 20.000 € tous les ans, a rappelé le maire Christophe Labrousse. Ça a d'abord été l'éclairage public, la piste dans son intégralité, puis les abords du terrain. Aujourd'hui ce sont de nouveaux locaux, plus modernes et plus spacieux ». Il s'agit des anciens préfabriqués du Syndicat d'assainissement mellois, devenus disponibles depuis que celui-ci est entré dans ses nouveaux locaux.
Soixante pilotes
« Je suis content de pouvoir offrir de belles infrastructures à notre jeunesse, nous y accordons une grande importance. Je suis aussi très heureux que Saint-Léger soit connue pour son club de BMX ». Celui-ci compte dans ses rangs quelques champions dans les différentes compétitions nationales et internationales. Le club accueille aussi des enfants en difficulté en collaborant avec l'Itep de Niort et d'autres projets sont en préparation. « Ce soir, ce sont 60 pilotes qui sont contents, remarque Dominique Dufoyer, responsable du club. Ils peuvent pratiquer dans de bonnes conditions. Je ne pensais pas en prenant la charge du club, que les choses évolueraient comme ça. Nous sommes le club le mieux équipé de toute la région. Ces nouveaux locaux sont importants car cela permettra d'accueillir les parents des pilotes dans de meilleures conditions ».
Le club a un salarié, il projette de recruter un jeune en contrat de service civique qui aurait plusieurs missions autour de la communication et la recherche d'adhérents. « J'espère que le club va se développer encore. On vise la centaine de pilotes d'ici un à deux ans ». L'inauguration s'est déroulée en présence de la députée Delphine Batho, de la conseillère régionale Nathalie Lanzy et des conseillers départementaux Collette Balland et Dorick Barrillot. Le cordon tricolore a été coupé par un ancien du club, Désiré Larignon.
Club de BMX de Saint-Léger-de-la-Martinière, activité du foyer rural. www.bmx-stleger.fr
 
NR du 15/10/2015
 

A Niort, les bénévoles ont bien " bossé "

La piste du Moindreau dispose désormais d'un éclairage qui permet les séances d'entraînement en nocturne, mais pas les compétitions. - La piste du Moindreau dispose désormais d'un éclairage qui permet les séances d'entraînement en nocturne, mais pas les compétitions.
La piste du Moindreau dispose désormais d'un éclairage qui permet les séances d'entraînement en nocturne, mais pas les compétitions.


Le BMX Club Niortais a montré qu'il avait de l'énergie à revendre. Enfin, pas vraiment à revendre mais à mettre au service d'un projet commun. Depuis plusieurs années, les dirigeants souhaitaient doter la piste du Moindreau d'un éclairage afin d'organiser des séances d'entraînement en nocturne. C'est chose faite depuis le 3 septembre dernier, au terme d'un processus plutôt original.
Financement participatif
À l'initiative de Cécile Provost, ils ont d'abord effectué un appel pour un financement participatif sur internet via le site Ulule. « Nous avons ainsi récolté 1.580  € grâce à des dons effectués en ligne par 57 personnes, de 5 € à 150 € commente la présidente, Nicole Bourdin, en citant à titre d'exemple un jeune de Fontenay-le-Comte qui a donné son argent de poche pour 20  €. Ensuite, la ville de Niort nous a autorisés à utiliser une partie de la subvention annuelle d'entretien de la piste pour ces travaux, effectués cet été par une vingtaine de bénévoles du club sur leur temps de congé, pour des travaux qui auront coûté au total 7.500  €. »
Mais pour installer et brancher trois imposants pylônes, la bonne volonté ne suffit pas. Il faut aussi réunir du matériel et un certain savoir-faire. Clément Brunet, le papa d'un pilote de Saint-léger de la Martinière salarié d'Eiffage, a creusé trous et tranchées avec une pelleteuse, et tout le matériel a été prêté à un coût raisonnable par la société Nexloc.
Aujourd'hui, le club niortais de BMX, fort de 80 pilotes, peut proposer des créneaux supplémentaires en soirée et a engagé un processus de recrutement pour un deuxième salarié, afin de répondre ont nombreuses sollicitations d'intervention extérieures.
« Maintenant, il va falloir être vigilants sur le plan financier car les factures électriques seront à nos frais » conclut Nicole Bourdin, à la tête d'une association qui a montré sa vitalité pour mener à bien ce chantier.
 
NR du 9/10/2015
 

Quand le TPC attend son tour

En Deux-Sèvres ou comme ici, aux abords de Poitiers, le Tour Poitou-Charentes a reçu sur l'ensemble des quatre jours de course, un accueil populaire incroyable. - En Deux-Sèvres ou comme ici, aux abords de Poitiers, le Tour Poitou-Charentes a reçu sur l'ensemble des quatre jours de course, un accueil populaire incroyable. - (Photos Éric Pollet) 

En Deux-Sèvres ou comme ici, aux abords de Poitiers, le Tour Poitou-Charentes a reçu sur
l'ensemble des quatre jours de course, un accueil populaire incroyable. - (Photos Éric Pollet)




Après le très bon cru 2015, la 30ème édition en 2016 sera très attendue. Mais les inquiétudes sont surtout grandes pour celle de 2017.
Il y a eu du bonheur. Beaucoup de bonheur. Mais il y a de l'inquiétude. Beaucoup d'inquiétude. La 29e édition du Tour Poitou-Charentes a été un succès incontestable, à la fois sportif mais aussi populaire. Comment les organisateurs ont-ils pu réunir autant d'équipes de haut niveau, avec autant de leaders d'envergure mondiale, sur les routes régionales ?
Pas de langue de bois
« Nous sommes reconnus pour notre savoir-faire explique sobrement Alain Clouet, le directeur. Les formations nous font confiance et savent qu'elles bénéficieront des meilleures conditions. Et nous, de notre côté, nous sommes idéalement placés, juste avant le Grand Prix de Plouay. »
Tout le monde s'y retrouve et en particulier les spectateurs des quatre départements qui ont, une nouvelle fois, manifesté leur intérêt pour l'une des dix plus belles courses françaises.
Mais l'avenir inquiète. Mercredi, à La Crèche, lors du discours officiel, Alain Clouet a fait part de ses craintes, de peur qu'on lui joue un sale tour. « Je défendrai les couleurs de Poitou-Charentes, quoiqu'il arrive martelait le patron du TPC. Nous ne pouvons pas nous arrêter à la 30e édition, l'an prochain. Il n'est pas imaginable un seul instant que les politiques ne prennent pas en considération ce que nous avons fait de cette épreuve. »
Pas de langue de bois face aux déclarations un peu trop rassurantes des uns ou des autres à la tribune. Il est clair que le sort du TPC est entre les mains de l'Aquitaine et de ses élus. Qu'ils soient de droite ou de gauche.
« Ne vous inquiétez pas » exprime l'entourage des leaders, politiques cette fois. C'est bien là le plus inquiétant, justement. Il est évident que la 30e édition, en 2016, n'est absolument pas menacée puisqu'elle est, à son niveau, un enjeu électoral. C'est la suite qui préoccupe.
Entre le financement institutionnel et la volonté de l'UCI d'imposer le World Tour et son système en vase clos, à l'image de la F1 en sport automobile, il y a effectivement toutes les raisons de se préoccuper du TPC version 2017. Et plus.
 
NR du 30/08/2015
 

Bressuire : le vélodrome a le nom de Jacques Augendre

Jean-Michel Rouet, Jacques Augendre, Jean-Marie Leblanc étaient ce samedi à Bressuire
                                              Jean-Michel Rouet, Jacques Augendre, Jean-Marie Leblanc étaient  samedi à Bressuire


Construit en 1982, réhabilité en 2014, le vélodrome de Bressuire a été inauguré  samedi avec un nouveau nom : celui de Jacques Augendre. Cet ancien journaliste sportif détient un record mondial cycliste : la participation à 55 Tours de France. Présent ce samedi à Bressuire, Jacques Augendre a été fait Ambassadeur de la ville comme deux autres personnalités : Jean-Marie Leblanc, ancien patron du Tour et Jean-Michel Rouet, ancien rédacteur-en-chef du quotidien l'Equipe.
Jean-Marie Leblanc et Jean-Michel Rouet sont natifs du Bocage. Jacques Augendre a, lui, résidé cinq ans à Bressuire. Le potager de son père était à l'emplacement de l'actuel vélodrome.

Courrier de l'Ouest du 6 juin 2015
 

Et c'est reparti pour un tour !


La piste rénovée de Bressuire a renoué avec la compétition avec succès et surtout le plébiscite
 des coureurs présents, et notamment de la part de Rochelais omniprésents.
Après douze ans d’abstinence, le vélodrome de Bressuire, unique outil de ce genre en Deux-Sèvres, s’est remis à tourner. Comme une deuxième jeunesse.

 Douze ans. C'est le temps qu'il a fallu attendre pour assister de nouveau à une réunion sur piste sur le vélodrome de Bressuire. Un trop long bail qui a pris fin samedi. Un bonheur pour les amateurs de cyclisme sur l'ovale rénové qui est l'unique outil de ce genre dans notre département. Mais que le chemin fut long pour en arriver là.
 « C'est tout à la fois une satisfaction personnelle et pour le club,analyseAlain Gabard, le président du Bressuire activités et cheville ouvrière du projet en compagnie de Jean-Pierre Billeau. Il n'y avait pas eu de réunion ici depuis 2003, et aujourd'hui on redémarre crescendo. Nous ferons certainement une autre réunion en septembre après la saison estivale sur route, sachant qu'il y a toujours les entraînements chaque mardi. Ensuite, nous l'ouvrirons le jeudi et le samedi, mais on ne peut pas tout faire d'un seul coup. On y va progressivement, sachant qu'il y a aussi eu un stage lors des dernières vacances. »
Il y avait pourtant des chances minimes d'aboutir au projet
Un renouveau qui n'était pourtant pas gagné d'avance tant la piste était en mauvais état. Mais la volonté et l'abnégation pour monter un dossier financier complexe avec pour point central le surfaçage du béton et la création d'une piste de sécurité routière centrale a permis de mener à bien ce projet lancé en 2010 et concrétisé en 2014.
 « Au départ, on ne se donnait que 10 % de chance de réussir, ajoute Alain Gabard. C'est le seul vélodrome du département et il aurait été dommage de ne pas pouvoir le rénover. C'est passé au bon moment, et je ne suis pas sûr, si on représentait le projet maintenant, qu'il verrait le jour. On compte refaire le championnat régional d'ici deux ou trois ans. » En revanche, pas de record de l'heure des + 70 ans comme prévu, la Fédération réclamant 2.500 € pour l'organiser ! Ce n'est que partie remise pour cette piste flambant neuve. Un superbe outil à faire vivre au cours de sa deuxième jeunesse.

NR du 28/05/2015
 
 
Webmaster : Gérard MORVAN
 
 
 
 
 
 
 
Créez votre site, avec Quomodo
Un site pour votre club de sport, avec Quomodo